20 juillet 2016 Annabelle BONNAUD

Climatisation : le dossier frais de l’été

Aujourd’hui, levons le voile sur le meilleur ami estival des usagers : la climatisation !  Alors que les grosses chaleurs s’installent et à l’heure des longs trajets de départs en vacances, quelques gestes simples permettent de réduire son impact sur la consommation de carburant et d’allonger sa durée de vie. Retrouvez tous nos conseils dans ce dossier de l’été.

Chaque été, un petit miracle se produit à l’arrivée des grosses chaleurs : on appuie sur un bouton et l’air frais se fait sentir. Une merveille technologique dont les secrets sont longtemps restés enfouis. Pourtant, les résultats de test sont formels, en abaissant la température d’une dizaine de degrés pour passer de 30° à 20°, c’est 32% de risques de sortie de route en moins.

Comment ça marche le froid ?

Lorsqu’on allume la climatisation, c’est tout un système d’éléments mécaniques qui se met en marche. Il faut savoir que la climatisation se sert essentiellement du mouvement pour fonctionner. Pour être précis, c’est la courroie accessoire qui est sollicité. Le compresseur, chargé de libérer le gaz réfrigérant, a besoin du mouvement de la courroie. C’est en partie à cause de ce principe que la climatisation peut augmenter la consommation de carburant.

Pourtant à ce stade, le gaz n’est pas encore assez froid. On continue de suffoquer de chaleur dans l’habitacle. Pour refroidir, le gaz va donc passer par un système similaire à celui du radiateur pour perdre en température. Enfin, grâce au détendeur, le gaz va libérer le froid qu’il transmettra à l’air extrait pour être envoyer dans l’habitacle. Vous voilà au frais !

La clim, le budget de l’été

clim AC

C’est un fait, l’utilisation de la climatisation augmente la consommation de carburant. Pourquoi ? La raison est simple. Comme nous l’avons vu plus tôt, la climatisation repose essentiellement sur l’énergie du moteur. Plus vous utilisez votre moteur, plus il demande du carburant. Climatisation allumée, la différence de consommation est de l’ordre de 0,5 à 0,7L au 100 km, en moyenne. En dessous de 5°C de différence avec l’extérieur, la différence ne dépassera pas les 0,5L/100 km. Avec 10°C d’écart, c’est une différence de 0,8 L/100km. 
De quoi relativiser son goût pour le froid en pleine canicule…

D’autant plus si vous roulez en dessous des 100km/h puisque vous pouvez baisser les vitres sans craindre d’augmentation significative de consommation et rafraîchir ainsi l’habitacle.

En roulant à moins de 100 km/h avec la climatisation, vous augmentez votre consommation de 30% ! Moralité : baissez plutôt les vitres et gardez l’utilisation de la clim pour l’autoroute.

De plus, cette énergie mise à disposition de la climatisation ne sert pas le reste du moteur, entrainant une perte de puissance de l’ordre de 15 ch.

Entretien : gardez votre sang-froid

Clim

Si elle est toujours plus démocratisée avec une présence sur 70% des véhicules vendus, la climatisation n’en reste pas moins délicate et demande de l’entretien pour fonctionner au mieux.

Sur toute une année d’utilisation, on estime la coût de la climatisation à 225€

Un investissement à protéger donc. D’autant plus qu’en prenant le risque de ne pas entretenir votre clim, vous vous exposez à une dégradation du système tout entier. Voici donc quelques conseils d’utilisation pour éviter d’avoir à réparer :

  • Utilisez votre climatisation régulièrement tout au long de l’année (même en hiver de temps en temps pour la décrasser, oui !) pour éviter la dégradation des aérateurs, des joints et donc les fuites.
  • Respectez une certaine limite entre les écarts de température, le mieux étant de 10°C. Avant d’enclencher la climatisation, roulez avec les fenêtres ouvertes pour faire baisser la température. Ensuite seulement, allumez la climatisation en mode recyclage d’air interne, et ce pendant 5 à 10 minutes avant de repasser au mode normale.
  • Lorsque vous arrivez à destination, coupez la climatisation 5 à 10 minutes avant l’arrêt pour bénéficier de l’air frais ambiant sans dépenser de l’énergie.
  • Faites vérifier la climatisation par un professionnel une fois par an. Si besoin remplacez le filtre d’habitacle, vérifiez le déshydrateur, le réfrigérant et nettoyez l’évaporateur. Une mesure primordiale pour se préserver des angines, bronchites et autres infections liées à l’accumulation d’impuretés dans le filtre.
  • Changez la bouteille du déshydrateur tous les 2 ans et contrôlez l’état général du système, son étanchéité, son efficacité.

Une climatisation qui fonctionne mal, c’est une climatisation qui consomme plus.

Sans compter l’usure des pièces du moteur auxquelles elle est liée.

La climatisation est certes plus chère que l’air de l’extérieur, mais elle est aussi beaucoup plus efficace en terme de confort et donc de sécurité. Alliée du conducteur pendant les mois chauds, elle doit quand même être surveillée avec le plus grand soin pour ne pas devenir toxique pour la santé comme pour votre budget.

 

Rafael Panza
Tagged: , , , , ,
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

voir / ajouter un commentaire

Articles les plus lus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *