10 mars 2016 Annabelle BONNAUD

FAQ : mon huile ne risque-t-elle pas le cisaillement si je ne la change pas ?

Cette semaine nous vous donnons la parole. Parmi les questions que nous recevons à propos du filtre permanent et auto-nettoyant nitiFilter®, celle-ci est surement celle qui est le plus fréquemment posée : est-ce que mon huile ne risque pas de cisailler si je ne fais pas de vidange ? 

Qu’est-ce que le cisaillement de l’huile ?

Le taux de cisaillement est la contrainte que subit le film d’huile lorsque ses deux faces sont animées de vitesses différentes.
Explication physique : l’huile étant composée de plusieurs couches superposées, si on applique une force de cisaillement (force appliquée de façon parallèle à la surface du liquide), ces différentes couches n’iront plus à la même vitesse. On peut alors avoir des variations d’épaisseur du film d’huile.
Plus le gradient de vitesse est important, plus la contrainte subit par le film est importante. La pression et la température de l’huile influent sur la capacité de l’huile à supporter cette contrainte. Cela peut conduire à une modification locale de l’huile avec pour conséquence une réduction de son épaisseur.

cisaillement

Quels sont les effets du cisaillement ?

Si l’huile se cisaille, cela va avoir pour effet de modifier sa viscosité. Elle ne sera plus capable de bien lubrifier le moteur et cela augmentera le risque de contact métal-métal et donc d’usure anormale du moteur.
En fait, ce phénomène est extrêmement rare dans le cas d’un véhicule « normal ». On le voit plutôt chez l’hydraulique, dans des cas où la pression est extrême (et peut aller par exemple jusqu’à 450 bars !).

 

Est-ce qu’il y a des risques de cisaillement avec le nitiFilter® ?

Avec le nitiFilter®, même si on ne change pas l’huile pour la vidange, et même si celle-ci subit des fluctuations de températures, il n’y a pas plus de risques de cisaillement qu’avec un filtre ordinaire. En temps normal, les contaminants et particules métalliques peuvent se glisser entre les couches d’huile, ce qui induit le cisaillement. Le nitiFilter® élimine ces particules et garde l’huile propre plus longtemps, elle résiste donc mieux aux contraintes de cisaillement. Pour résumer : moins de particules métalliques = une réduction des risques de cisaillement et une huile plus stable qui gardera sa viscosité.

En savoir plus sur la technologie du nitiFilter®

 

Comment en est-on sûrs ?

Sur les analyses d’huile que l’on effectue régulièrement sur les moteurs équipés du nitiFilter®, on voit que la viscosité reste stable par rapport à sa valeur d’origine.

Pour preuve, les données enregistrées sur une Peugeot 207 :

98.7

Viscosité à 40°C – cSt

13.67

Viscosité à 100°C – cSt

Et sur ce même véhicule équipé du nitiFilter®, après plus de 4 ans sans vidange :

69.1

Viscosité à 40°C

10.96

Viscosité à 100°C

Dans ce cas,on voit bien que le cisaillement n’est pas un argument recevable !

 

Alors à quoi est réellement dû le changement de viscosité ?

Le changement de viscosité est dû :

  • aux contaminants qui polluent l’huile et sont de véritables catalyseurs des transformations de l’huile.
  • aux cas de dilution de carburant ou de fuite de liquide de refroidissement dans l’huile moteur.

L’installation d’un filtre permanent peut répondre à ces deux problèmes puisqu’il va filtrer les contaminants et éliminer les traces de carburant qui pourront passer dans l’huile. Les déchets sont récoltés dans l’épurateur, et l’huile reste propre.

 

Vous avez des questions ? Venez nous les poser sur notre page Facebook, et nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

Tagged: , , , , , , ,
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *