18 septembre 2015 Annabelle BONNAUD

Plus on est vieux, plus on pollue ?

Le plan antipollution est en marche, comme en témoigne la récente application de l’accès limité au centre-ville de la capitale par les véhicules les plus vieux.
Mais les vieilles voitures polluent-elles réellement plus que les récentes ? Les diesels sont-ils les seuls à être touchés ou bien peut-on étendre le phénomène aux véhicules à essence ? Une voiture ancienne bien entretenue est-elle quand même trop polluante ? Les éléments de réponse à lire dans la suite de cet article.

La loi relative à la transition énergétique a fait du véhicule propre un enjeu national majeur pour réduire la pollution de l’air. Un argument plus que valable quand on sait que

La pollution de l’air est la cause de 6 morts toutes les minutes dans le monde.

Soit plus de 3 millions de morts par an.

Une voiture bien entretenue sera en effet moins polluante qu’une voiture qui ne l’est pas. Le kilométrage, l’état du moteur et surtout la manière de conduite (agressive, en ville) sont autant de critères polluants à prendre en compte.

 

Les vieux diesels sont-ils les plus polluants ?

Par nature, la combustion des moteurs diesel produit beaucoup plus de particules et d’oxydes d’azote que celle de l’essence. En france, ce type de pollution serait à l’origine de 42 000 morts prématurées chaque année.
Pourtant, la part du diesel représente encore pas loin de 60% des automobiles et plus de 90% des véhicules utilitaires.

Le niveau de pollution d’un moteur diesel dépend donc de l’efficacité du système de post-traitement de ses gaz d’échappement. Les constructeurs automobiles ont grandement réduit les seuils d’émission de particules ces dernières années avec les filtres à particules. L’entrée en vigueur de la norme Euro 6 limitant ce type d’émissions a aussi fortement poussé le diésélistes à privilégier les FAP.
Donc tout va mieux ? Oui. En théorie. Rappelons néanmoins que nombre sont les diesels qui sont sur les routes agés de 8 ans (âge moyen du parc automobile français), et plus. Ce sont bien eux qui sont pointés du doigt en matière de pollution et émission nocives.

 

Les voitures à essence, c’est mieux ?

Là encore, oui en théorie. Mais pas si sûr en pratique. Les voitures à essence ne sont forcément plus innocentes que leurs cousines diesel puisqu’elles rejettent monoxyde de carbone, hydrocarbures imbrûlés, oxydes d’azote (jusqu’à 3 fois plus que le diesel), et autres joyeusetés qui participent au phénomène d’effet de serre. Pire, une étude de la NDEC témoigne que certains moteurs récents à injection directe d’essence peuvent émettre jusqu’à 10 fois plus de particules que la norme actuellement autorisée pour les moteurs diesel ! Et ce, en toute légalité…
Comment est-ce possible ? Le mélange air/carburant ne se fait pas de manière aussi homogène dans un système à injection directe que dans un système à injection indirecte classique. En résulte des zones de sur-richesse qui entrainent l’apparition de particules lors de la combustion. Les véhicules à essence ne bénéficiant pas du même contrôle dans ce domaine que les diesel, ils passent inaperçus aux yeux de la loi.

 

Comme vous le voyez, la réponse à la question est plus complexe qu’il n’y paraît. On peut citer le fait que l’application des normes Euro (la dernière en date, l’Euro 6 votée en septembre dernier) et les primes écologiques mises en place par le gouvernement montrent la volonté de réduire la pollution automobile. Mais ces dernières n’apportent pas pour autant de solution concrète et immédiate au problème. Une solution possible serait donc de compter sur l’accroissement des mesures prises l’Etat, et surtout sur l’apport de technologies plus vertes chez les constructeurs automobiles pour changer peu à peu les modes de consommation.

Quel est votre avis sur la question ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Tagged: , ,
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

voir / ajouter un commentaire

Articles les plus lus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *